TERRE d'AVENIR - SALLERTAINE

Bulletin Municipal (extrait)

Les Voeux du Maire 2008

Impots

Pendant les 7 années écoulées, la Municipalité a conduit une politique budgétaire rigoureuse, permettant de maintenir un taux d'imposition bas, notamment de la taxe d'habitation et du foncier bâti, tout en menant à bien d'importantes réalisations. L'endettement par habitant est faible, laissant la possibilité d'investir dans les années à venir.

Urbanisme

Après avoir desservi en assainissement collectif la totalité du bourg, le quartier de Mareuil, la Croix, la Fénicière, les Ormeaux, et toute la partie située à droite de la D948 dans le quartier de Pont-Habert, nous avons mis en place dans le cadre du PLU une politique cohérente en matière d'urbanisme caractérisée par
- 90,5% du territoire classés en zone agricole A ou N maintenant ainsi le caractère rural de Sallertaine
- 20 hectares affectés aux zones d'activités à vocation artisanale ou de petites industries. Elles sont situées à Pont-Habert et à la Fénicière, et ont créé à ce jour, plus d'une cinquantaine d'emplois, au cceur de notre Commune. Un zonage spécifique a été mis en place pour l'entreprise GDE en réponse aux problèmes de déchets tellement importants dans notre société.
- 37 hectares destinés à la construction d'habitations, principalement au nord du bourg, ainsi que dans une moindre mesure, dans le secteur de Pont-Habert. Situées à proximité des lieux d'implantation des entreprises, ces constructions, au rythme de 20 à 25 par année, permettront par les impôts directs qu'elles génèrent, de financer les infrastructures indispensables : école, salle de sports, structure pour personnes âgées demain...

Le nombre moyen de permis de construire à usage d'habitation délivrés au cours des 7 dernières années est de 22, ce qui a permis un développement raisonné et harmonieux de Sallertaine.

Effacement de réseaux

L'opération la plus importante en matière d'effacement de réseaux a eu lieu en 2005. Elle concernait toute la partie agglomérée de la route de Beauvoir, dans le quartier de Pont-Habert.. Le quartier du Moulin de Rairé a profité d'une action du Sydev, proposée aux communes et bénéficiant de subventions importantes. De plus, à l'occasion de chaque renforcement de poste ou de réseau électrique, nous avons effacé plusieurs centaines de mètres de lignes électriques et téléphoniques, surtout dans les quartiers à risques pour ces réseaux ; chutes d'arbres en particulier.

Assainissement

On note pendant ce mandat un effort très important de la Municipalité en matière d'assainissement dans le secteur de Pont-Habert.
- En 2001-2002 : Construction de la lagune du Pont du Lavre et 1ère tranche de réseau.
- En 2005 : 2ème tranche de réseau permettant de desservir plus de la moitié du quartier de Pont-Habert, ainsi que sa zone d'activités.
Nous atteignons maintenant un taux de desserte en assainissement collectif de plus de 60 des zones agglomérées de notre Commune. Ces travaux peu visibles puisqu'ils sont constitués essentiellement de réseaux enterrés, sont le préalable indispensable à tout développement des constructions dans une commune. Sallertaine peut envisager sereinement l'avenir en ayant pris très tôt les moyens d'améliorer la qualité de l'eau dans son environnement.

Voirie

La Municipalité a effectué d'importants travaux de voirie maintenant ainsi le bon état des routes communales. Les fossés d'écoulement d'eau font l'objet de curages réguliers tous les 6 ou 7 ans en moyenne.Il faut souligner les efforts réalisés sur les chemins ruraux, desservant principalement des parcelles agricoles. Ils font l'objet d'interventions régulières avant la période d'hiver.
La Municipalité a joué un grand rôle dans la définition des travaux réalisés par le département sur la Commune de Sallertaine. Nous avons contribué à la création du rond point de Mareuil en 2002, que 'nous avons décidé d'éclairer en 2003 pour le sécuriser. L'élargissement de la route de la Fénicière jusqu'à l'entrée du bourg, avec mise en place de la passerelle rue de la Garde, était en chantier l'année suivante. Nous avons également financé le « tourne à gauche » de Pont-Habert et mis en service le parking de la Vieille Eglise, utile pour l'Ecole Communale du Marais ainsi que pour les manifestations associatives organisées dans le bourg.

Lotissements communaux

Depuis une bonne dizaine d'années, les lotissements communaux rencontrent un vif succès à Sallertaine. Le lotissement de la Fénicière en 2002, puis le lotissement du Marais en 2003, d'une dizaine de lots chacun, ont très vite trouvé preneurs. Le manque de terrains disponibles dans le bourg nous a contraint à attendre l'approbation du PLU pour retrouver des offres de terrains constructibles. Le prix de ces terrains nouvellement classés et le peu d'empressement des propriétaires à vendre à la Commune ne nous ont pas permis de mener à bien d'autres projets. Il serait souhaitable que la Municipalité, dans une prochaine modification ou révision simplifiée du PLU, intègre des emplacements réservés à ce type d'urbanisation.

Zones d'activités

Durant ces dernières années, 2 zones d'activités ont vu le jour à Sallertaine. L'une située à Pont-Habert, l'autre près du bourg à la Fénicière. Dans les 2 cas, tous les terrains ont été vendus. On peut cependant regretter qu'il reste dans chaque zone un ou deux terrains non construits à ce jour. Dans une petite commune, l'importance de ces « poumons économiques » est vitale pour son avenir. Ils permettront le développement de son territoire même en cas de ralentissement de l'urbanisation. Des extensions de ces zones, tant à Pont-Habert qu'à la Fénicière, sont prévues très prochainement.

L'entretien de notre patrimoine architectural

La Vieille Eglise a connu 2 nouvelles tranches de restauration. A l'intérieur du Jardin de Vaulieu, la grotte a entièrement été restaurée, et l'ancien pressoir situé dans ce même lieu a été reconstruit intégralement en pierres de Sallertaine.

La création d'infrastructures nouvelles

En 2002, 2 nouvelles classes ont été construites à l'Ecole Communale du Marais. En 2007, une nouvelle tranche de 2 classes viendra compléter ce groupe scolaire qui compte aujourd'hui 8 classes. La salle de repos a également été modifiée et permet d'accueillir une trentaine d'enfants.
Au niveau sportif, la salle de tennis de table a été agrandie en 2002. Parallèlement, 180m2 de réserves sont édifiés permettant ainsi à toutes les associations de ranger leur matériel. En Janvier 2007, nous inaugurions la nouvelle salle de sport. Une surface supplémentaire de 500m2 offre désormais une possibilité d'évolution à de nouveaux sportifs.
Depuis 2002, grâce à l'acquisition de nouveaux ateliers municipaux, notre personnel communal travaille dans de meilleures conditions. En 2007, 800m2 de terrain supplémentaires autour de ces ateliers pour regrouper et stocker l'ensemble des matériels, matériaux, mobiliers, rationalise encore le travail communal.
Cette même année, un local destiné au centre de loisirs et à l'ADMR, était aménagé à l'entrée de la salle de sports.
En Novembre 2006, un colombarium était érigé dans le cimetière, permettant un autre choix funéraire sur notre Commune.

Affaires scolaires

Créer les infrastructures indispensables au corps enseignant pour exercer dans de bonnes conditions, et être attentif au quotidien à leurs besoins, sont les 2 préoccupations majeures en matière scolaire.Les effectifs scolaires ont fortement progressé dans les 2 écoles durant ce mandat, pour atteindre un total de 270 élèves cette année. En matière d'investissement, le rôle de la Municipalité, est de prévoir au niveau de la maternelle et du primaire, les- constructions nécessaires à la scolarisation des enfants de 3 à 11 ans. 4 nouvelles classes ont été construites à l'école communale ; 3 amont déjà occupées.
Nous avons signé un contrat d'association avec l'école Sainte Marie, permettant à celle-ci d'obtenir des subventions d'un montant égal aux dépenses de fonctionnement engagées à l'Ecole Communale du Marais. Il nous parait très important que cette équité soit respectée dans l'intérêt de tous les enfants de Sallertaine. Les enfants peuvent êtres inscrits à l'école, dans l'année de leurs 3 ans, c'est-à-dire pour les plus jeunes, à l'âge de 2 ans et 3 mois, pour les parents qui le désirent.

Jeunesse Centre de Loisirs

Les jeunes Sallertainois ont à leur disposition dans notre Commune de nombreuses installations qui leur permettent de pratiquer, une activité sportive, culturelle ou de loisirs, en adhérant à une association. Nous avons signé le 22 novembre 2005, un contrat « temps libre » avec la CAF, qui a abouti à la création d'un poste d'animateur, pris en charge par la Commune et subventionné par la CAF. Il a permis de mettre en place de nombreuses actions et activités en direction des jeunes ; alors qu'il n'existait auparavant, qu'un centre aéré de 5 ou 6 semaines chaque été.
Les jeunes sont actuellement accueillis
- Chaque mercredi, hors vacances scolaires.
- Pendant 1 semaine durant les vacances de la Toussaint, de Février et à Pâques.
- Les pré-ados bénéficient de l'organisation d'un camp chaque été
- Les ados ont un local de 50m2 mis à disposition pour se retrouver dans le cadre de soirées (roller, crêpes, disco, ...), encadrées par un animateur.
- Les sorties de groupes au rythme d'1 sortie par mois environ (foot, patinoire, bowling, etc...), leur sont proposées
. - La Municipalité subventionne également une sortie ski, organisée par le centre de loisirs, aux prochaines vacances de Février 2008. Nous avons de plus aménagé un bureau au coeur du complexe des salles de sports, dans lequel le directeur du centre de loisirs ou un animateur, en plus de préparer les activités organisées, tiendra des permanences pour les jeunes de la Commune. Le but est de pouvoir mieux appréhender leurs besoins.

Communication

La communication est une des préoccupations de la Municipalité. La présentation du bulletin municipal a évolué vers la parution semestrielle, en couleur, avec une édition reprenant sur 3 pages les encarts publicitaires d'artisans et commerçants. Un grand merci aux annonceurs pour leur collaboration.
La municipalité informe le plus complètement possible sur les actions qu'elle conduit, sur les décisions budgétaires, les taux d'impôts locaux, ainsi que diverses informations utiles aux administrés. Elle donne largement la parole aux associations qui peuvent ainsi se faire connaître de l'ensemble de la population et relater tous les faits importants de la vie associative Sallertainoise.
En 2003, la Commune a créé un site Internet, toutes les informations du bulletin peuvent y être consultées. En 2005 l'arrivée du haut débit à Sallertaine a donné toute sa dimension à ce mode de communication.

Associations

Concernant les associations, notre volonté durant ce mandat peut se définir de la manière suivante
- Etre à l'écoute des associations, en étant présents aux assemblées générales, ainsi qu'aux diverses manifestations qu'elles organisent ; nous voulons les reconnaître et identifier leurs besoins.
- Créer les infrastructures indispensables: salles, terrains, plan d'eau, parking, et gérer les plannings d'utilisation de ces espaces.
- Les aider financièrement, dans leur fonctionnement quand cela est nécessaire. Les informations sur les subventions octroyées à chacune d'entre elles sont publiées dans le bulletin.
Nous devons féliciter l'ensemble des associations Sallertainoises qui toutes, dans leur domaine, ont su développer un tissu associatif dense et de qualité, proposant un ensemble d'activités diverses et variées, pour toutes les tranches d'âges de notre Commune.
Un bravo particulier pour leur action commune en faveur du Téléthon, qui permet une participation de Sallertaine à cette noble cause. Félicitations aux nombreux bénévoles de cette action et à son organisatrice, Valérie BONNIN.

Tourisme

Les atouts de Sallertaine sont nombreux
- L'Eglise Romane du Xlème , Xllème siècle, vestige de l'art roman marqué par la « Renaissance ».
- Le marais avec ses promenades en canoës, permettant sa découverte sous un angle inattendu.
- Le Jardin de Vaulieu, avec son volet géologique, expliquant la création de l'île de Sallertaine.
- Le Moulin de Rairé, vieux de plus de 5 siècles
- La Bourrine à Rosalie, le Musée du pain, le parc animalier...
- L' « Ile aux Artisans » : groupe d'artisans d'arts présentant chaque été dans notre Commune une grande diversité de métiers ; artisans travaillant devant les visiteurs, et montrant un travail authentique.
Avec ce patrimoine que la Municipalité a su créer, entretenir ou restaurer, elle conduit une politique touristique ambitieuse
- En prenant des dispositions en matière d'urbanisme, elle a su favoriser et permettre l'implantation et le développement de lieux d'hébergements camping, camping à la ferme, chambres d'hôtes, hébergements touristiques.
- En continuant la remise en valeur des monuments architecturaux particulièrement intéressants : la restauration de l'Eglise Romane se poursuit.
- En créant en 2002-2003 le Jardin de Vaulieu, site pédagogique et de détente.
- En mettant en place un point I à l'entrée du Jardin de Vaulieu, chaque été, avec une participation financière de l'Office du tourisme et de la Communauté de communes.
- En conduisant une action forte en faveur de l'association l' « Ile aux Artisans » par
• Une mise à disposition de locaux communaux pour les artisans d'arts.
• Une subvention directe à l'association pour les actions de communication.
• Un travail en commun municipalité/association pour l'élaboration de dépliants et plaquettes d'information.
Ces encouragements à l'association l' « île aux Artisans » ont permis d'aboutir aux Nocturnes de Sallertaine. 4 Lundis où les visiteurs s'approprient les rues de notre bourg, où les animations de rue enchantent petits et grands, intéressant les Sallertainois, ainsi qu'un nombre grandissant de touristes. Les retombées directes pour Sallertaine sont importantes
Animations du bourg pendant 2 mois,
Augmentation sensible de l'activité de nos commerçants durant cette période, Implantation d'un camping avec 25 emplacements aux Ebroyères, Projet d'hébergement touristique avec 25 chalets à la Belle-Etoile...

Culture

La culture est présente tout au long de la saison. Avec les artisans d'arts exposants : peintures, sculptures ...
- Par les expositions dans les locaux communaux : l'Eglise Romane et l'ancienne école.
- Par la venue du Printemps des Arts, chaque année en Juin à Sallertaine.

Fleurissement

La Municipalité réalise aussi des efforts conséquents en matière de fleurissement. Sincères félicitations aux agents chargés de cette mise en oeuvre. Agrémenter notre bourg est bien sûr destiné à l'accueil des touristes, mais en priorité aux Sallertainoises et Sallertainois, qui chaque jour, vivent à Sallertaine.
Nous espérons ainsi rendre plus agréable leur environnement au quotidien.

ACCUEIL